Festival Interceltique de Lorient 2017 (1)

Jour 1. Enfin, plutôt 2 !
J’ai snobé le premier jour, mais le deuxième, j’y suis. Dès 14h, même.
Direction “le pavillon de la Bretagne”, c’est le groupe Liù qui officie.
Chant (en breton et en…?), guitare électrique, guitare électroacoustique. Un super son. Le chanteur a de la voix… mais les paroles, je m’en fiche toujours autant !

Trio Liù au Pavillon de la Bretagne - samedi 5 août 2017

Trio Liù au Pavillon de la Bretagne – samedi 5 août 2017

Les ambiances sont bien installées par les guitares. Le chanteur joue aussi des percussions. J’apprends à l’instant (enfin, mardi 8 août, en écrivant ceci) qu’il s’agit d’une calebasse et d’un kayamb. Ça relance bien les morceaux, ça complète parfaitement l’ambiance.
Et pour une fois, la chance nous sourit : on a vu le set (presque) en entier !

Ça enchaîne avec Tribal Jaze : caisse claire et percus, accordéon, et un saxo baryton excellent. C’est propre, pêchu, fait pour danser.
Mais moi, l’accordéon et la danse…
Nous continuons notre tour. Pas grand chose à se mettre dans l’oreille à cette heure. Alors nous écumons “la fête à neuneu”. C’est comme ça que j’appelle l’enfilade de stands qui proposent fringues, chaussures, spécialités gastronomiques ou alcoolisées, bijoux, bouquins et autres gadgets et bibelots.

Il n'y a pas que moi à souffrir des lombaires...

Il n’y a pas que moi à souffrir des lombaires…

Nous craquerons pour de l’andouille de Guémené (maison Rivalan – Quidu), mais d’abord nous fonçons vers la Taverne, histoire de prendre nos marques.
Bientôt passent Maryline et Didier qui font aussi leur tour. En fidèle lectrice, elle nous demande la conclusion de notre “voyage à Nantes”…
Puis nous achevons notre tournée des stands avant de nous rentrer.
Demain, lever 5h45 pour tout le monde : Chicken et Mathilde doivent être sur le pont à 7h pour accueillir les groupes qui viennent pour la Grande Parade !

Festival Interceltique de Lorient 2017 (1)

Alors tant pis pour le groupe Fleuves que nous avons aperçu à la Taverne, en train de faire sa balance pour le soir. Je suis allé à la pêche sur Internet, et leur son me plaît beaucoup : clarinette, basse, et puis ces claviers puissants. Je les écouterai donc chez moi !

Festival Interceltique de Lorient 2017 (1)

Jour 3
D’habitude (relisez 2015 et 2016), nous ratons les vingt premiers groupes du défilé. La parade commence à 10h, et on ne se pointe jamais avant 11h.
Cette année, nous sommes en ville depuis 7h ! Alors que faire en attendant ? Boire un café ? (Je n’en ai eu qu’un ce matin.) Tous les bars sont fermés… sauf la Taverne ! Mais en fait non : un des fils de la patronne est “juste” en train de faire le ménage de la rue !

Chapeau ! (Taverne du Roi Morvan - dimanche 6 août 2017, vers 8h00...)

Chapeau ! (Taverne du Roi Morvan – dimanche 6 août 2017, vers 8h00…)

Et nous assistons partout au ballet (balai ?) du grand nettoyage quotidien. Je plains les riverains : musique jusqu’à 2h, nettoyage dès 7h (et même peut-être plus tôt) !
On se rapproche du parcours du défilé, et j’ai enfin droit (vers 9h) à mon café, du côté du départ du défilé.

Tout est prêt : ça peut commencer !

Tout est prêt : ça peut commencer !

La parade commence à l’heure et se déroule – selon moi – comme d’habitude. Ce n’est pas que je m’y ennuie (au contraire) mais j’ai du mal à trouver de nouveaux sujets de photos.

Ceci dit, je ne boude pas mon plaisir !

Ceci dit, je ne boude pas mon plaisir !

Pourtant, la chasse aux berniques est peu fructueuse...

Pourtant, la chasse aux berniques est peu fructueuse…

Comme un petit air...

Comme un petit air…

.. de déjà vu !

.. de déjà vu !

12h45, le dernier groupe démarre de l’entrée du port. Rituellement, c’est le bagad des pompiers qui clôt la parade.
Nous prenons un chemin de traverse pour rejoindre la Taverne avant que la foule n’envahisse tous les restos.

Cabillaud, et rost er forn pour moi

Cabillaud, et rost er forn pour moi

Et ma petite dédicace désormais traditionnelle

Et ma petite dédicace désormais traditionnelle

14h, nous voilà au jardin des luthiers. C’est l’endroit le plus calme – malgré les centaines de festivaliers – et le plus agréable du festival, idéal pour une petite sieste, allongé dans l’herbe au soleil (un peu intermittent cette année), au son du bagad de Cap Caval, puis de celui de Briec.
Au moment où c’est le tour du Cercle Brizeux, on bouge : j’ai fini ma sieste musicale, et puis moi, la danse…

Festival Interceltique de Lorient 2017 (1)

C’est le bon moment pour visiter l’exposition d’œuvres d’artistes “celtiques” à l’Hôtel Gabriel. Quelques bonnes surprises. Ma collègue Aurélie – bénévole comme chaque année – est également enthousiaste.

Ça, ça me parle...

Ça, ça me parle…

et ça aussi !

et ça aussi !

Il est l’heure d’aller chercher une place sur le parvis du “Grand Théâtre” pour assister au “Triomphe des Nations Celtes”, joyeux bordel où tous les groupes se mélangent – par catégorie, tout de même ! – pour interpréter un morceau d’ensemble, toujours le même. Ce n’est pas très émouvant musicalement parlant – la journée a été longue pour eux, et la bière l’a rythmée – mais toujours impressionnant, visuellement et du point de vue du volume sonore. “Tonnerre dans du roseau”, Souchon a trouvé là une image bien parlante.

Sur fond de fête foraine !

Sur fond de fête foraine !

Manque de bol, la sécurité a imposé un changement, et nous sommes un peu loin. J’apprécie quand même l’effet de masse sur la place de l’Hôtel de Ville.
D’autres l’ont mauvaise…

Festival Interceltique de Lorient 2017 (1)

Ouest France – dimanche 6 août 2017
(Pour le détail, allez voir .)

Allez, on se rentre : ça fait treize heures qu’on tourne !
Je sais déjà que ma moisson de photos sera faible. Qu’importe ! C’est une journée toujours aussi agréable.
D’autant qu’en tant que “local”, je sais par où passer pour éviter de me retrouver coincé au milieu de la foule.
Demain – lundi, enfin avant hier quoi, vous suivez ? -, relâche ! Pour revivre ça en l’écrivant.
Et puis ils annoncent la plus belle journée de la semaine : il est temps de retourner à la plage, sinon je ne pourrai pas frimer devant mes collègues dans quelques semaines !

@leReveur44 #Bobos #Nantes

avatar
Antropóloga que puso al servicio de la maternidad y la sobrevivencia de la especie su quehacer. Madre que no tiene para quien serlo en lo cotidiano y, que ahora, es referente vital que respalda la familia amorosa y unida que existe en lo etérico. Mujer, que a punta de sueños, ha superado cada herida y cada guerra de la vida y del amor, también… Por ahora, Aprendiz de agricultora que no encuentra ni quien limpie el terreno, Ciudadana con responsabilidad social, temporalmente, aislada… Deshilachada, recreándose..

Entrada publicada en: Coup de ♥, En Français, en France by Nelly Paz. Guarda el Enlace .
©2008 Streaming Freedom Libertad de transmision http://rockdio.org
Twitter
Facebook